Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Le blog du Vélo pépère

Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

La Corse à vélo autour de Bisinao ...

com

 

 

     Entre le 24 avril et le 15 mai, nous sommes partis à deux en Corse avec l'idée de faire du vélo et marcher. En trois semaines, nous avons fait 13 balades à vélo sur la journée et deux randos à pied sur le littoral. Nous avons beaucoup aimé le Cap Corse, l'arrière pays de Saint-Florent, la Vallée du Fango, l'arrière pays de Propriano et la Castagniccia.

La Corse c'est difficile pour des vélos "pépères", cela demande d'avoir un peu d'imagination pour contourner les difficultés. Nous mettrons en ligne quelques petits articles pour raconter nos balades et donner quelques astuces.

 

Les corniches de Pila-Canale et d'Albitreccia

 

carrefourbisinao.jpg

 

Notre première balade autour de Bisinao, passe par Pila-Canale et revient par Albitreccia

 

Nous partons le matin du gîte de Bisinao avec la ferme intention de ne pas nous épuiser dans les raidillons de la Corse. Aussi nous prenons l'option "corniche" (route qui longe les courbes de niveau). Nous descendrons à Pila-Canale pour suivre la corniche "basse" jusqu'à Urbalacone et nous reviendrons par la corniche au dessus d'Albitreccia.

 

La balades est belle et inquiétante : nous dévalons pendant 7 km jusqu’au village de Cognocoli-Monticchi. C’est beau, mais en vélo on s’inquiète pour la suite, lorsqu’il faudra remonter ! A Pila-Canale, nous rencontrons un compatriote des Alpes de Hautes-Provence qui vient se ravitailler dans la petite épicerie du village. La petite route entre Canale, Guargualé, Urbalacone et Albitreccia est vraiment magnifique. Le rêve pour la pratique du vélo pépère.  Ici, nous n’avons croisé que la voiture du facteur. Cette corniche est en quelque sorte une vélo route qui n’en a pas le nom.

 

maisondelacomtesse.jpg

 

Tout droit sorti de notre imagination, voici la maison de la fameuse Comtesse de Cognocoli-Monticchi

 

 

Dans cette campagne, nous rencontrons des oiseaux assez communs partour en Corse : buse variable, pinson des arbres, bruant zizi, linotte mélodieuse ... etc. Les guépiers d'Europe, multicolores, nous survolent à plusieurs reprises. Comme il pleut régulièrement, les salamandres de Corse sont de sortie (voir wikipédia sur cette espèce). Cette salamandre est plus noire, avec des tâches jaune rondes. Plusieurs ont été écrasée sur la route.

 

cyclamen.jpg

 

 

Les bords de la route sont recourverts de cyclamen étalé (Cyclamen repandum)

 

Après une petite halte à Albritreccia, il faut faut envisager de remonter sur la corniche supérieure surtué 250 m plus haut. C'est un peu raide et nous commettons l'erreur classique de vouloir aller trop vite. C'est dommage, car cela nous a fait un peu mal au jambe ! Arrivés la corniche, nous sommes émerveillés par l'abondant des cyclamens sur le bord de la route. C'est la belle récompense de la journée.

 

Nous faisons à l'arrivée au gîte un petit bilan. Notre balade de 39 km et 600 m de dénivellé a été parcours en 3H30 sur la selle + les nombreux arrêts ...

 

corniches-albitreccia.jpg

parcours-albitreccia.jpg

Pour voir le détail de ce parcours, voir le site Openrunner.

 

En fin de journée, nous prenons la voiture pour aller visite le site archéologique de Filitosa : une vraie merveille, à visiter sans aucune hésitation !

 

 

filitosa.jpg

 

Oliviers et chênes pluri-centenaires du parc de Filitosa (site archéologique)

 

 

monte-descente entre Bisinao et Propiano

 

Nous préparons notre itinéaire pour faire une grande balade sur la journée au départ du gîte d’étape de Bisinao le 8 mai 2010. La journée s’annonce radieuse. Selon notre estimation (fausse), nous ferons 52 km et 500 de montée. Dans la pratique, nous avons fait 60 km et … 900 m de montée. Ce que nous n’avions pas vu, c’est que la route monte et descend à chaque virage. Mais, la balades est magnifique !

 

bisinao

  ajaccio

La baie d’Ajaccio et les iles Sanguinaires

 

Bisinao est situé dans la montagne à 630 m au dessus de la baie d’Ajaccio. Pour aller en direction de la mer, nous prenons des petites routes par Pietrosella, Bocca d’Aghallaju. La corniche entre Bocca di Gradella et Coli-Chiavari est idéale pour le vélo et pour admirer les fleurs du marquis. Nous ramassons de la menthe aquatique pour parfumer notre taboulé. La descente avec Acqua-Doria est un « raidillon de la mort » que nous ne regrettons pas de prendre … dans le sens de la pente. Ici, nous espérons trouver une corniche tranquille au dessus de la mer. Quelque surprise de découvrir une succession de monte-descente où nous n’avons d’autre ressource que de pousser nos montures ! (Col de Punta Tonda, montée de Piano …)

 

acquadoria

Col de Punta-Tonda à 300m au dessus de la mer.

 

A Pietra Rossa, nous avons atteint les 100 m d’altitude et il ne nous reste plus qu’à remonter vers le Bocca di Gradello. Encore un petit « monte-descente » pour traverser le ruisseau Butturacci. Nous montons jusqu’au très beau village de Marato à 630 m.. Au cours de la montée, nous pouvons faire un peu de botanique.

lavande

Lavande abondante dans toute la Corse, Lavandula stoechas 

 

  Au cours de notre voyage en Corse, il a beaucoup plu les deux dernières semaines. Les photos montrent des beaux ciels nuageux. La balades vers la mer depuis Bisinao est à faire à vélo, les montées sont cependant très raides et la nature au mois de mai est magique et ce qui ne gache rien, le gîte d'étape est sympa et bien équipé.(http://santumaio.free.fr/bisinao/gites-corse/)

 

profil-bisinao.jpg

carte-bisinao.jpg

 

Pour le détail de ce parcours, voir le sur le site "Openrunner"

 

 

 

 

 

portevelos.jpg

 

 

 

Petite séance pour arrimer les vélos sur le toit de la voiture !

 

Print
Repost

Commenter cet article

Cyrille 09/06/2010 09:49


Ah je vois qu'Anne-Marie a fait trop de vélo : soit veut-elle prendre le paysage à deux mains, soit elle est restée en position, je tiens le guidon.
Faut dire que çà donne envie de tout prendre à pleines mains : les fleurs, les senteurs, les paysages et baies déchiquetée.

Cyrille