Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Le blog du Vélo pépère

Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Deux belles journées de printemps dans le Luberon

com

 

asalagon

 

      Direction Saint-Michel par les chemins tranquilles

 

Ce week-end, cap sur le Luberon par Saint-Michel l'Observatoire, Oppedette, Vitrolles et Montfuron. Nous avons également décidé de tester le nouveau gîte communal de Céreste. Alors : "action" !  

 

Samedi 12 juin :

 

       Le beau temps favorise l'esprit d'aventure. Aussi, pour aller à Saint-Michel nous prenons le chemin non goudronné qui passe par les "Craux" de Mane. Il est possible de monter par un petit chemin de terre qui traverse ce plateau calcaire, couvert d'une garrigue basse et des prairies sèches aux senteurs méditerranéennes. L'étendue de ce plateau est remarquable, 300 ha d'un seul tenant entre Mane et Saint-Michel. Nous pédalons jusqu'à la tour médiale de Porchère au milieu du thym, de la sarriette et du genêt cendré.

 

     Après Saint-Michel l'Observatoire, nous avons notre petit truc : A la Croix du Chêne, nous avons un itinéraire "bis" qui suit la corniche sous les rochers de Guérin. Cela évite de risquer la grand'route et de plus, bénéficier de la vue sur Aubenas les Alpes et Vachères. Mais le truc "pépère", c'est que l'on évite de descendre au fond de la vallée ... pour remonter aussi sec vers Revest des Brousses.

 

     Notre itinéraire nous amène au petit col de Val Martine. Ici, nous atteignons gentiment le point culminant de la journée, à 679 m. Les petits vallons jusqu'à Carniol sont formés par les affluents du Calavon, qui est la principale rivière du nord Luberon. Tous ces torrents sont maintenant à sec, certainement pour tout l'été. Au sud du village, nous décidons d'allez voir les jardins fleuris de roses de collection de l'ancienne abbaye de Valsainte.  Lien sur le site de la roseraie  Le jardin de l'abbaye de Valsainte est un lieu de découverte botanique, historique et spirituel. Nous assistons dans l'église à un mini-concert de "bols tibetains".

 

 

    valsaintevalsainteroses4

 

L'église et le parc aux roses de l'abbaye de Valsainte près d'Opedette

 

     A 18h, il est temps de prendre la direction de Céreste. Après une descente vers Opedette, nous remontons sur les hauteurs des Davids. Waouh ! le raidillon est difficile en fin de journée ! Cela vaut notre peine car ensuite la corniche pour aller jusqu'au village de Viens est exceptionnelle, avec une perspective remarquable sur les gorges d'Opedette et tous les vallonements du nord Luberon jusqu'à la Montagne de Lure.

 

     Nous arrivons vers 21h au gîte communal de Céreste, fatigués et heureux de ce parcours vivifiant, et satisfait de la bonne douche chaude à l'arrivée. Le gîte est pafaitement aménagé et bien entretenu. Nos vélos sont en sécurité et le tarif intéressant pour les pelerins de Compostelle. En effet, le parcours entre Mane et Céreste fait parti de ce chemin. A l'automne dernier nous avons fait 140 km  de Briançon jusqu'à Gap (à pied cette fois) ...

 

     Il a fait relativement frais aujourd'hui mais nous avons quand même entendu notre première cigale rouge au plus chaud de la journée. Nous avons parcouru 57 km et 700 m. de dénivelé

.

 

cigalerouge

 

Cigale rouge, photo de Cyrille Deliry

 

 

Dimanche 13 juin :

 

     Aujourd'hui, le parcours est assez excitant car nous commençons fort bien la journée par une ascension de 8 km pour aller au col des Aires sur la route de Vitrolles en Luberon. A la montée, de nombreux cyclistes nous doublent sur leurs vélos de course. Ils vont au moins deux fois plus vite que nous et nous adressent des mots d'encouragement. Nous les revoyons de face quelques minutes plus tard, car arrivés au col, beaucoup redescendent immédiatement. Nous, arrivés au col, nous prenons le thé et nous admirons un ascalaphe blanc dans les rochers du versant sud ...

 

libott2008

 

L'ascalaphe blanc (Libelloides ottomanus)

 

jmaucoldesairesamaucoldesaires

 

La pause bien méritée au sommet du col des Aires

 

 

     Avant Vitrolles, la route forestière de Roumagou semble avoir été fait spécialement pour le vélo pépère ! Elle mêne en corniche qu'aux ruines  du château de Veron. Ici, à l'heure du pique-nique, les projets tous plus fous les uns que les autres sont évoqués. Nous élaborons de faire (un jour) le chemin de crête du Grand-Luberon, depuis Château Veron, par le col des Aires, puis rejoindre Le Mourre Nègre à 1125 m d'altitude. Cette aventure pourrait nous amener jusqu'à Lourmarin !. C'est donc à étudier de plus près.

 

 

  coldesaires-jm2

 

La belle piste forestière de Roumagou, entre Vitrolles en Luberon et Château Veron

 

vitroles

 

Village de Vitrolles-en-Luberon

 

     Pour le retour par Montfuron et Saint-Martin les Eaux, nous prenons beaucoup de plaisir à parcourir le même itinéraire que nous avions fait en novembre dernier, mais dans l'autre sens. Peu avant l'arrivée, nous prenons un orage sur le poncho, ce n'est pas désagréable lorsque nous savons qu'il y a une petite maison au bout de l'aventure.

 

     Aujourd'hui donc, 43 km au compteur et 700 m de dénivelé. C'était bien suffisant pour notre soif d'aventure et pas trop pour nos petits moyens physiques.

 

     Au total cette balade de deux jours nous aura fait parcours environ 100 km et presque 1400 d'ascension (voir le plan et le dénivelllé du parcours calculé approximativement par "Openrunner" : lien sur la carte et le détail du parcours)

 

 

profil-mane-cereste.png

parcourscerestre.jpg

voir le détail du parcours : http://www.openrunner.com/index.php?id=629627

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article