Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Le blog du Vélo pépère

Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Balade à vélo de 3 jours autour de la Montagne de Lure

com

ibex

 

        Du 28 mai au 30 mai 2010, nous avons décidé de tester la balade à vélo en autonomie avec vos VTC et une remorque à une roue. Le principe de nos balades c'est d'être "cool", de ne pas dépasser nos capacités physiques et de profiter de la nature et des paysages.

 

 

Au programme de notre week-end prolongé :

- Premier jour : Départ de la région de Forcalquier (04) jusqu'au plateau d'Albion (camping municipal de Revest du Bion)

- Second jour : Petite incursion dans la Drôme au Col du Negron (Ferrassière - 26) et descente de la vallée du Jabron. Nuit réparatrice en gîte d'étape à Bevon, car nous n'avons pas trouvé de camping dans la vallée.

- Troisième jour : retour par l'est de Lure (Cruis et Sigonce - 04)

Chaque étape fait une cinquantaine de kilomètres et 500 à 600 m de dénivelé.  

 

 

 

 

negron

 

ETAPE de MANE (04) à REVEST DU BION (O4)

 

     Notre parcours est presque toujours en montée aujourd'hui. En fin de matinée nous arrivons à Banon (04) et nous décidons puisque c'est la bonne heure de nous offrir un petit resto, il y a le choix autour de la place du marché. Après Banon, il faut encore monter pour arriver sur le plateau d'Albion. Un circaëte Jean Leblanc survole la route en lacets pour la derrière grimpette de la journée. Nous arrivons de bonne heure à Revest du Bion et prenons des dépliants au point d'info de la mairie . Le camping est en bas du village. C'est très tranquille, avec seulement 3 caravanes aujourd'hui. Nous plantons la tente et repartons à vélo pour un tour dans la campagne. Nous ramassons quelques fleurs d'aubépine pour la tisane au milieu des plantations des célèbres châtaigniers du Plateau d'Albion. De retour au camping, la huppe fasciée nous accueille de son doux chant. Un couple de campeurs hollandais, passionnés par la photo des oiseaux et des orchidées, nous proposent de partager nos observations autour d'un verre. Ils nous montrent de belles photos prises ces derniers jours : bruant proyer, rossignol, mésange huppée, ophrys de la Drôme ... etc.

Dans la nuit, nous sommes bercés par la pluie, le petit-duc et le concert des rainettes méridionales de l'étang voisin. Au matin, nous réglons au régisseur une somme modique compte tenu des prestations proposées par ce petit camping.

 

ETAPE de REVEST DU BION à BEVONS SUR JABRON (04)

 

     Aujourd'hui, notre aventure tranquille nous amène dans le département de la Drôme par le col du Négron à près de 1250 m d'altitude. Cela sera le point culminant de la rando pépère.  La montée vers le col est très cool, 350 m en 12 km. Un seul raidillon au départ sur 1 km environ. C'est une région magnifique, à l'extrémité sud-est de la Drôme située sur la commune de Ferrassières (26). Nous ne croissons que quelques voitures. Nous nous sommes engagés dans cette ascension en sachant que c'est facile : voir http://www.lemontventoux.net/col-negron.htm mais attention tout de même car en cas de Mistral, cela doit être assez redoutable de pédaler contre de vent.

 

 

jabron

 

     La descente dans la vallée du Jabron est très sympa. Elle traverse de jolis villages isolés. Au col de Pigière, nous hésitons un moment car ici nous pourrions aussi rejoindre l'exceptionnelle vallée de la Méouge par Séderon (26). Mais restons raisonnables, n'oublions pas que nous ne devons pas dépasser nos limites ! Si bien dit qu'arrivés à Les Omergues (04), le petit hôtel-resto du village nous permet de déguster une salade et une glace. Il n'y a pas de raison de s'en faire. Nous admirons depuis la terrasse les sportifs qui remontent le col vers Pigière et Négron ... Toujours dans la descente, les gorges du Jabron sont spectaculaires avant l'arrivée à Montfroc (04), petit village drômois quasi enclavé dans le département bas-alpin. Dans les prairies sèches des gorges, les ascalaphes souffrés virevoletent sous le soleil. 

 

 

libelloides-coccajus

 

L'ascalaphe souffré ou Libelloides coccajus en latin

 

     A Noyers sur Jabron (04), nous empruntons la rive droite par La Bastie et Cheylanne qui est indiqué sur la carte IGN comme chemin goudronné "itinéraire équestre". Petite surprise un peu désagréable, nous passons devant deux panneaux "chemin privé - interdit" et "chasse en cours". Nous avons attribué ces "interdictions" à une banale querelle de clocher.

     Comme nous n'avons pas trouvé de camping dans la vallée, nous avons réservé nos places pour la nuit au mas du Figuier à Bevons (04). Autre surprise, le mas est situé à 2,4 km de la route et à 250 m de dénivelé au dessus de la route départementale. Un dénivellé de plus de 10% à vélo en fin de journée, c'est une belle aventure. A moitié en poussant, nous franchissons l'obstacle avec le sourire. Après tout, un bon lit nous attend au bout du raidillon. En plus, une charmante petite chapelle (terrain communal avec eau potable) et de magnifiques chênes et un exceptionnel  tilleul, sont à proximité du gîte d'étape du Figuier.

 

 

glaieuls

 

 

 

messicoles

 

Plantes messicoles sur le chemin de Cruis : bleuets, coquelicots et glaieuls ...

 

ETAPE de BEVONS (04) à MANE (04)

 

     La balade de retour vers Mane passe par des petites routes très sympas, sauf un très court passage sur la route nationale de Sisteron. Nous avons utilisé quelques astuces : prendre la petite route rive droite avant La Peyrouse et tourner à droite par l'ancienne route de Sisteron pour rejoindre Peipin (04). La route passe par Châteauneuf Val St Donat, Mallefougasse. Le mistral s'est levé, et fort heureusement nous l'avons généralement dans le dos. Cruis (04), nous pique-niquons sur la place du village car l'auberge du village est complète :c'est aujourd'hui de la fête des mères ! Jusqu'à Forcalquier, c'est magnifique, notamment la vallée du Lauzon entre Montlaux et Sigonce.

 

 

lauzon

 

La vallée du Lauzon et la montagne de Lure en fond ...

 

     Nous arrivons le soir à Mane un peu fatigués mais très heureux de ce magnifique et mythique tour de la montagne de Lure. Au total, nous avons fait 144 km et 1600 m de dénivelé. C'est actuellement notre maximum pour rester dans l'énergie d'une balade "pépère".

 

parcoursautourdelure.jpg

profil-tour-lure.jpg

 

Pour voir le détail de ce parcours, voir la page réalisé avec OPENRUNNER

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moto 23/05/2011 09:19


Superbe balade ! bravo pour votre belle performance !


vélo-pépère 25/05/2011 13:18



Il suffit de route bien traquillement !



Philippe 20/04/2011 18:43


Cher Maître
ès-baladesàvélo
nous venons sur vos pas de faire cette belle promenade, avé le beau temps et peu de vent avant Mane. Mais 0° sur le plateau au Revest de Bion, heureusement qu'on a dormi en gîte! Le pied dans ce
paysage pré-alpin, ça a été la descente du col du Négron!! et on a vu deux biches avant le col! La vallée du Jabron superbe et l'arrivée au Mas du figuier en partie à pied sans dignité. mais quelle
vue et un bel accueil des nouveaux gérants.
On a des photos cette fois-ci!
La suite à Pentecôte sur la voie Sncf de l'Eyrieux. Vous allez demander des royalties...
Cordialement
Philippe et Sylviane que le cycle amène


vélo-pépère 22/04/2011 15:25



Pour la vallée de l'Eyrieux, c'est très bien entre La Voulte et Saint Sauveur, mais un peu caillouteux plus en amont. Bonnes découvertes et très heureux de vous guider dans des secteurs que nous
aimons bien.


JM



Georges Olioso 10/06/2010 14:15


Tu as raison... moi, j'ai fait ça quand j'avais entre 16 et 19 ans...

amitiés


Georges Olioso 09/06/2010 08:45


cela fait 47 ans que je n'ai pas mis les fesses sur un vélo... J'applaudis d'autant plus !

amicalement


vélo-pépère 10/06/2010 13:20



Notre motivation, c'est certainement en partie, de réaliser aujourd'hui un rêve d'adolescent, pour partir libre et droit devant nous. Nous n'avons plus les moyens physiques de nos vingt ans, mais
l'envie est plus évidente et finalement nous n'avons ni besoin de vitesse, ni besoin d'aller très loin pour prendre du plaisir. Il n'y a donc aucun exploit de prévu, que du bon temps !


Merci Georges pour ton encouragement.



Cyrille 02/06/2010 22:21


Des pages qui donnent envie... envie de sortir mon biclou d'aluminium, regonfler les pneus et hop sur la route, d'abord la colline ou la plaine voisine... ensuite de belles aventures.
Et pour Noëlle, retenir à chaque pas sur la voie ou qui sait la voix de Compostelle que le Cerf vaut bien une vie d'ange de temps à autre, qu'il vole et vole encore.


vélo-pépère 02/06/2010 22:32



Merci Cyrille, mais tu sais bien que tu nous accompagnes quand tu le décideras, tu es le bien venu !



Noëlle 02/06/2010 18:49


Quelle bonne idée de nous faire partager avec force détails vos randos vélo! Il faut dire que vous vivez à proximité de paysages magnifiques...
Moi je prépare plus ou moins ma semaine de marche entre Cahors et Moissac, sur la route de Compostelle. L'indispensable vidage de cerveau annuel...
A bientôt!


vélo-pépère 02/06/2010 22:30



Merci pour tes encouragements Noëlle et j'espère te croiser sur le chemin de Compostelle !