Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Le blog du Vélo pépère

Nos ballades tranquilles à vélo dans la Drôme, en Provence et ailleurs pour profiter de la nature, des paysages et des rencontres imprévues

Abbaye de Léoncel et Gorges d'Omblèze : Le Vercors magique

com
Départ d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à GigorsDépart d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à Gigors
Départ d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à GigorsDépart d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à GigorsDépart d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à Gigors

Départ d'Aouste sur Sye et montée sur le Vercors à Gigors

Joli périple dans le Vercors en Août 2014

Par une belle journée d'Août 2014, nous avons fait l'une des plus belle rando du sud du Vercors. Nous sommes partis de bonne heure en direction du col de Limouche à près de 1100 m d'altitude. Depuis Aouste-sur-Sye, ce parcours fait 70 km et surtout 1200 m de D+.

Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.
Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.

Quelque efforts pour arriver au Col de Limouche, avec un passage à 17% !!! Le Vercors, c'est assez difficile pour les cyclistes.

La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...
La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...
La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...

La récompense : L'abboye de Léoncel, Les sept lancets et les Gorges d'Omblèze ...

Parcours d'août 2014

Parcours d'août 2014

 

 

 

Pour mémoire, nous avions fait la même balade en octobre 2010 - La description du parcours reste actuelle.

leoncel

 

      Le projet de cette balade de la journée est de monter dans la Vercors jusqu'à l'abbaye cistercienne de Léoncel par le Col de Limouche. Pour la descente, nous prendrons un petit chemin secret, accessible uniquement à vélo, pour traverser les magnifiques Gorges d'Omblèze. Au total, ce parcours fait 54 km au départ du Gîte "Panda" de la Rivière à Gigors et Lozeron. Mais attention, les raidillons sont au rendez-vous avec plus de 1050 m de D+

 

     Le départ de l'étape (440 m; d'altitude) est plutôt rude pour le vélopépère, car il faut d'abord monter au Col Jérôme Cavalli à 840 m. avec un premier "raidillon de la mort" de 500 m pour arriver au village de Gigors. Ensuite, il faut monter au Col de Limouche à 1086 m. C'est la partie entre les deux cols qui est la plus délicate en vélo, en raison des trois raidillons successifs, en escalier. Heureusement le vélo à un développement très cours (26-32) qui est fait pour monter tranquille à 5 ou 6 km/h.

 

     Ok, 17 km et deux heures de montée, c'est un peu dur, mais Vélopépère est motivé car la suite de la balade va être grandiose !

 

     Arrivé au col de Limouche, à gauche toute ... une petite route goudronnée suit la crête sur 4 km, en direction de la Ferme Gardy, puis tourne à droite par un chemin de terre en direction de Laffrey pour rejoindre la route du Col de Tourniol. La déscente vers Léoncel est vertigieuse sur 2 km. Nous nous arrêtons au petit village de Léoncel. En fait de village, c'est quelques maisons autour d'une magnifique église en calcaire massif. L’église abbatiale est essentiellement d’architecture romane. La beauté de la pierre calcaire (calcaire urgonien et tuf calcaire), la sobriété d’une architecture au carrefour des influences provençale, alpine, auvergnate et bourguignonne. La fondation de l’abbaye date de 1137. En 1790, après la dissolution de l’abbaye, l’abbatiale devient l'église de la commune de Léoncel.Elle a été classée monument historique par Prosper Mérimée en 1840. Il faut noter pour une prochaine virée dans le Vercors que la mairie de Léoncel a réalisé un gîte d'étape dans le bâtiment attenant à l'abbatiale.

 

limouche

 

tourniol

 

Les cols de Limouche et de Tourniol ne sont pas loin du village de La Vacherie, le bien nommé.

 

 

       Depuis Léoncel,  l'itinéraire regagne le petit village de La Vacherie, commune du Chaffal. Le jeu est de passer entre la mairie et l'église pour trouver la petite route secrète qui descend à la ferme du Pescher. Au bout de 2 km, la route se transforme un chemin interdit aux voitures, mais très carrossables pour les VTC.  La ferme est se trouve le long de ce chemin, après plusieurs kilomètres de descente. C'est un lieu magnifique très isolé. Elle est située juste au dessus des falaises des gorges d'Omblèze. On y pratique le culture bio et un gîte "Panda" peut accueillir les quelques touristes privilégiés qui connaissent cet endroit exceptionnel.(voir ci dessous le commentaire de Jean).

 

 

foretdupecher

 

  Descente vers la ferme du Pescher, dans une forêt de hêtres au coeur du Vercors

 

septlacets

 

  Après la ferme du Pescher, le chemin escarpé des septs lacets dans les gorges d'Omblèze

 

pissoire

 

  Chute de la Pissoire et cascades de tuf

 

        Dans les Gorges d’Omblèze, les habitats naturels les plus précieux du site sont les grandes cascades de tuf, pouvant dépasser cent mètres de hauteur au saut de la Druise et situées pour la plupart dans les falaises de la rive droite. Elles sont constituées d’une douzaine de sources calcaires pétrifiantes à bryophytes (mousses) avec formations actives de tuf calcaire (ou travertin), roches calcaires présentant des cavités garnies de cristaux. La formation de tuf s’observe quand l’eau souterraine du karst est saturée de calcaire et de gaz carbonique. Lors de sa sortie à l’air libre, le gaz carbonique, sous l’effet de l’activité d’assimilation des algues et des mousses, s’associe au calcium présent dans les roches calcaires, pour former du carbonate de calcium, qui précipite au contact de l’eau et façonne, alors, des concrétions sur les plantes et dans le lit du ruisseau. Les formations tufeuses sont d’une grande fragilité. Pour qu’elles se développent, il faut que l’intensité de la précipitation l’emporte sur la force de l’érosion. Certaines cascades dans les gorges sont constituées de véritables terrasses de tuf en continuelle croissance. Ce développement est dû pour une bonne part à l’action des mousses incrustantes du genre Cratoneuron. La protection de tels milieux naturels est considérée comme un enjeu prioritaire de la protection de la nature au niveau européen. Quand les sources sont actives, ces mousses sont accompagnées par des espèces des "bas-marais" (marais tout ou partie alimentés par la nappe phréatique), des laîches en particulier. Une des plantes caractéristiques du site est une petite plante carnivore, la Grassette commune. Sur les dépôts de tuf fossilisé, la végétation est composée de plantes de pelouses calcaires. Le tuf est une roche qui était autrefois utilisée comme pierre de taille pour les constructions et monuments, notamment dans la vallée. Ces formations, généralement confinées en petits éléments, présentent ici un développement remarquable, sur une superficie de l'ordre de quinze hectares. Pour conserver ces habitats relativement restreints en superficie, il est indispensable de conserver également les habitats associés et le système hydrologique dans son ensemble : plateau du Vellan, Pescher et plateau d'Anse.

 

ansage

 

  Sortie des gorges d'Omblèze, la grande falaise d'Ansage (sous le plateau d'Anse)

 

plandebaix

 

  La croix du plateau du Vellan, au dessus du village de Plan de Baix

 

beaufort

 

  Le village de Beaufort sur Gervanne

 

     Le retour au gîte de la Rivière se fait tranquillement par Plan de Baix et Beaufort sur Gervanne, deux villages sympathiques de l'une des plus belles vallée du département de la Drôme.

 

parcourslimoucheprofillimouche

 

 

Détail du parcours

http://www.openrunner.com/index.php?id=702887

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

noëlle 14/11/2010 17:28


Je me rappelle de la chute de la pissoire que nous avions découverte avec toi. Sommes-nous passés près de cette ferme bio? Je me souviens de bâtiments avec des capteurs solaires et d'un grand gîte
en bois. Le chemin qui mène à la ferme semble magique. Vivement que je réenfourche mon vélo! Garde précieusement tes parcours Jean-Michel, je te les redemanderai!


vélo-pépère 15/11/2010 09:37



Oui nous avons fait une partie du chemin de retour du canyon du Gueulard (ferme bio, ancien monastère ...). Vous êtes les bienvenus dans la Drôme évidemment, qui comme les Alpes de
Haute-Provence, est le paradis di vélo nature ...



Vaber 04/10/2010 22:20


Très belle balade et surtout comme d'habitude très bien raconté et illustrée. J'apprécie beaucoup les précisions sur l'historique et le pourquoi des paysages traversés on sent bien la patte de
celui qui travaille dans un parc naturel.
Personnellement je m'efforce toujours d'essayer d'expliquer à ceux qui m'accompagne le pourquoi d'un paysage et voir à travers ce que l'on crois être la nature mais n'est en fait (en France
métropolitaine)que le résultat d'intervention successive des hommes.


Cyrille 04/10/2010 21:20


Vraiment une balade qui me fascine... rêve de faire. Où sont volées nos volontés, nos jambes et autres pignons ? Où sont parties nos confiances amies d'un passé égaré ? Mais quand donc
califournerais-je ma vieille Harley d'alluminium à dix vitesses ? Encore trop de bagages dans mon sac à pensées, mais je vide et grains par grains je grappillerais le raisin de la raison d'une
guidoline à redécorer mes guidons tous chemins.


franckcyclo76 04/10/2010 10:18


Jolies photos ! Il faut dire que le paysage, grandiose, facilite bien les choses.
Belle sortie, qui s'apparente autant au VTTourisme qu'au cyclotourisme au vu des chemins empruntés. Sympa.
Franck.


vélo-pépère 04/10/2010 18:31



En fait, je m'apperçois q'avec un peu de pratique, les reliefs inaccessibles deviennent possibles et c'est très encourageant !



Jean Convert 02/10/2010 18:56


Ah mais je le connais, ce chemin du retour. Tu passes par une ferme qui est autonome au point de vue énergie : micro-turbine, cellules solaires et panneaux, batteries au plomb. La station
d'épuration de la fromagerie, agréée officiellement, est un exemple d'efficacité : 2 porcins qui deviennent 2 beaux gros porcs bons à manger. C'est un ancien tapisser génial bricoleur qui a tout
monté. Il y a du monde, et avec des gîtes, en plus. Bien entendu, les voitures ne passent pas. Génial.
Bravo, Jean-Michel. Le vélo-pépère a mis la barre encore plus haut.


vélo-pépère 02/10/2010 19:14



Oui Jean, c'est la ferme du Pescher , c'est un lieu remarquable comme tu le dis si bien, et en plus il y a
un "gîte Panda" pour y séjourner. Le rêve quoi !